La pollution intérieure prend une ampleur considérable dans de nombreuses résidences. Cela génère souvent des maladies. Quels bons gestes de consommation et d’entretien peuvent permettre de mettre fin à un tel phénomène ?

Arrêter avec l’usage des produits toxiques

Une grande partie de la pollution intérieure résulte de l’utilisation de détergents nocifs pour l’homme. Différentes marques commercialisent des articles avec des composants dangereux. À titre illustratif, certains nettoyants WC contiennent du chlore. L’hydroxyde de sodium se retrouve également dans des produits d’entretien pour les canalisations.

De même, les gels de douche et les liquides de vaisselle peuvent comporter des microplastiques ou du triclosan. Pour éviter l’usage des détergents nocifs, les gens doivent apprendre à décrypter les pictogrammes présents sur les étiquettes. Ces symboles et mots permettent d’identifier facilement les articles inflammables, explosifs, corrosifs, toxiques ou dangereux.

La construction d’une résidence éco-responsable représente également une excellente astuce pour limiter la pollution intérieure. La configuration d’une telle habitation et les matériaux utilisés favorisent une bonne aération. Cela réduit considérablement les accumulations de gaz et de substances nocives dans les pièces. Différentes plateformes dédiées aux logements écologiques permettent d’en savoir plus sur une maison éco-responsable.

Limiter la production des déchets

Les bouteilles en plastiques et les paquets non recyclables se gèrent difficilement. Les gens doivent prendre le temps de les trier. Ils doivent aussi s’en débarrasser rapidement pour éviter d’encombrer la cuisine. Le bon sens recommande de privilégier des sacs de course réutilisables. Cela réduit le risque de pollution intérieure.

Un ménage éco-responsable implique également l’arrêt de l’usage des éponges et des lingettes jetables. Ces accessoires se fabriquent généralement en mousse de résine ou à partir d’un mélange de viscose. Ils représentent souvent des nids de germes avec des milliers de bactéries dangereuses pour l’homme. Les gens doivent plutôt privilégier le chiffon en microfibre pour les nettoyages domestiques. Il se révèle très efficace pour essuyer la poussière et pour laver facilement la vaisselle.

Utiliser des produits naturels

De nombreuses recettes de grand-mère permettent de gérer efficacement les ménages domestiques. Elles remplacent valablement les articles éco-labellisés. La fabrication de ces détergents « maison » ne requiert aucune compétence spécifique.

  • La première étape consiste à se procurer des produits basiques pour la préparation. Les gens peuvent utiliser le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, les huiles essentielles, le savon de Marseille, le lin, etc.
  • Les mélanges doivent s’effectuer selon des dosages précis. De nombreux tutoriels et des ouvrages disponibles en ligne détaillent les procédures de fabrication de ces détergents naturels.

0 Commentaires

Laisser un Commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.