Quel que soit le type de location, les locataires sont tenus de remettre l’hébergement dans son état initial, lorsque le contrat arrive à terme. Suivez les étapes pour réaliser efficacement votre ménage de fin de bail.

Étape 1 : le déménagement

La première chose à faire avant d’entamer le nettoyage est de vider le logement. Ainsi, une fois votre nouvelle adresse connue, faites y déménager vos meubles, équipements de maison et linges. Cela rendra la tâche du nettoyage plus facile et plus efficace. Pas de meuble pour encombrer l’espace.

Vous pourrez atteindre et assainir plus facilement le moindre recoin du logement. Vous pouvez aussi bien trouver une société de déménagement pas cher qui s’en occupera à votre place, sans risque de casse ou de perte d’objet.

Étape 2 : le nettoyage de toutes les pièces et des installations

Il faut savoir que le nettoyage d’un appartement en fin de bail implique un ménage complet de toutes les pièces composant le logement. Ainsi, de la pièce à vivre à la cave, tout doit être vidé et assaini de fond en comble. Cela implique donc le dépoussiérage du plafond, le détartrage du carrelage, l’astiquage du parquet et des plinthes, le lavage des moquettes et tapis, des murs, ainsi que des portes et fenêtres. Les vitres doivent être propres, sans traces.

Veillez à nettoyer les encadrements, les rebords de fenêtres, les stores et les volets. Tous les appareils électroménagers et matériels de cuisson compris dans le logement (frigo, cuisinière, four, hotte aspirante, lave-vaisselle, etc.) doivent être nettoyés, dégraissés et restitués. N’oubliez pas le détartrage de la salle de bain, notamment les fissures, les crevasses, les joints, les robinets, etc. Toutefois, si vous ne disposez pas du temps à consacrer au nettoyage de sortie, vous pouvez faire appel à une société de nettoyage.

Étape 3 : la réparation des dégâts

La réparation des dégâts implique le retrait de toutes les installations qui modifient l’état initial du bien. Il faudra donc retirer les installations additionnelles que vous avez apportées au logement. Il peut s’agir de clous, crochets, adhésifs, câbles, étagères ou placards intégrés dans une chambre à coucher ; de peinture réalisée sur un mur, etc.

Il faudra également réparer ou combler les trous dans les murs et les sols, les étagères abîmées, les meubles ou électroménagers endommagés, les clés ou poignées de porte cassées, les toitures et plafonds détériorés. Le logement doit être restitué dans son état initial. Vous devez entre autres vous assurer que tous les appareils électroniques de la cuisine sont en parfait état de marche.

0 Commentaires

Laisser un Commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.